Inhalt

La Ville de Sion appelle les Sédunoises et Sédunois à soutenir les commerces locaux
19. November 2020

Le président de Sion Philippe Varone a signé la « Lettre au Père Noël » lancée en Suisse romande pour inciter la population à faire ses achats de Noël en ville plutôt qu’en ligne.


La lettre au Père Noël #NoëlEnVillePlutotquEnLigne est un appel lancé par des élu-e-s communaux d’exécutif, syndiques et syndics, maires, président-e-s de communes en Suisse romande. Cet appel est inspiré d’une démarche similaire lancée en France. Il a déjà été signé par une trentaine de personnalités, dont Grégoire Junod (Lausanne), Sami Kanaan (Genève), Erich Fehr (Bienne), Philippe Varone (Sion), Pierre Berthod (Sierre), Anne-Laure Couchepin Vouilloz (Martigny), Jean-Daniel Carrard (Yverdon-les-Bains), Laurent Wehrli (Montreux), Daniel Rosselat (Nyon), Elina Leimgruber (Vevey), Vincent Jacques (Morges), ainsi que de nombreux autres responsables d’exécutifs romands.


« Cette lettre au Père Noël s’inscrit dans la continuité des actions déjà entreprises par la Ville de Sion pour soutenir ses commerces obligés de fermer durant deux mois », souligne Philippe Varone, président de Sion. Pour rappel, une campagne de communication « J’aime Sion et les commerces qui la font vivre » a été lancée en juin pour relancer la consommation locale après le semi-confinement. Les habitants de Sion peuvent également soutenir leurs commerces préférés en achetant des bons via la plateforme Local19.ch/Sion. Pour tout achat d’un bon de 100 francs, le client paie 90 francs et le commerçant reçoit un montant de 110 francs. Le delta de 20 francs est pris en charge par la Municipalité. Ce système permet à toute la population de soutenir les commerces locaux et de favoriser ainsi le maintien d’une économie de proximité solide et prospère.


Sion, le 19 novembre 2020


Ville de Sion
Chancellerie


Personne de contact :

 

Annexe

Lettre au Père Noël

#NoëlEnVillePlutôtquEnLigne

En cette année 2020, marquée par l’urgence sociale, économique, écologique et sanitaire, nous nous engageons à acheter nos cadeaux de Noël en ville plutôt qu’en ligne, à soutenir nos commerces locaux et à tourner le dos aux géants du numérique et aux multinationales du commerce en ligne, tels Amazon ou Zalando, qui détruisent les emplois qualifiés et locaux dans la vente et appauvrissent nos centres-villes.

La crise que nous traversons pèse sur notre système de santé, nécessite que nous soyons solidaires, que nous respections les consignes sanitaires pour protéger nos proches et les personnes à risque.

Mais la crise est aussi économique et sociale. Elle implique déjà et impliquera des milliers de suppressions d’emploi et des faillites en chaîne. Nous devons défendre nos emplois et nos commerces de proximité, dans nos villes et nos villages, pour leur permettre de surmonter cette période et surtout d’y survivre. Enfin, la crise du COVID-19 n’a pas effacé l’urgence climatique à laquelle nous sommes confrontés.

C’est pourquoi nous, élu∙e∙s communaux d’exécutif, syndiques et syndics, maires, président∙e∙s de communes, lançons un appel pour soutenir les commerces de proximité, pour que nous achetions nos cadeaux de Noël auprès de nos commerçant∙e∙s dans nos villes et villages et renoncions à tout achat en ligne auprès des géants du web. 
 

  • Parce que le commerce local est essentiel à la vitalité de nos villes et villages ; 
  • Parce que nous sommes solidaires de nos commerçant∙e∙s et du personnel de vente qui font face à un contexte économique très difficile ; 
  • Parce que nous soutenons nos emplois autant que la diversité de notre tissu économique ; 
  • Parce que nous voulons encourager les circuits courts, les achats locaux, l’économie circulaire, le commerce équitable et durable ; 
  • Parce que le modèle des géants du web et du commerce en ligne est un non-sens social et écologique, destructeur de nos emplois et de notre planète ; 
  • Parce qu’il existe, si nous n’avons pas d’autre solution, des plates-formes web locales dans tous les domaines, de la librairie à la confection, en passant par l’alimentaire.

 

Pour que la fête de Noël soit belle, continuons d’en faire un moment de convivialité, de partage et de solidarité. 

La lettre au Père Noël #NoëlEnVillePlutôtquEnLigne est un appel lancé par des élu∙e∙s communaux d’exécutif, syndiques et syndics, maires, président∙e∙s de Communes de Suisse romande. Cet appel est inspiré d’une démarche similaire lancée en France. 


Vous pouvez signer la pétition sur le site avaaz.org.

Premiers signataires :

1.    Grégoire Junod, syndic de Lausanne,
2.    Sami Kanaan, maire de Genève
3.    Erich Fehr, maire de Bienne,
4.    Philippe Varone, président de Sion
5.    Jean-Daniel Carrard, syndic d’Yverdon-les-Bains
6.    Laurent Wehrli, syndic de Montreux,
7.    Jean-François Clément, syndic de Renens,
8.    Daniel Rossellat, syndic de Nyon,
9.    Elina Leimgruber, syndique de Vevey,
10.    Anne-Laure Couchepin Vouilloz, présidente de Martigny,
11.     Stéphane Coppey, président de Monthey
12.    Gilles Reichen, syndic de Pully,
13.    Pierre Berthod, président de Sierre,
14.    Vincent Jaques, syndic de Morges
15.    Gérald Cretegny, syndic de Gland,
16.     Damien Chappuis, maire de Delémont,
17.    Christian Maeder, syndic d’Ecublens,
18.    Alain Gilliéron, syndic de Prilly,
19.    Frédéric Borloz, syndic d’Aigle,
20.    Eric Kueng, syndic de Payerne,
21.    Stéphane Rezso, syndic de Crissier,
22.    Jean-Pierre Sueur, syndic de Mont-sur-Lausanne,
23.    Maurice Mischler, syndic d’Epalinges,
24.    Claudine Wyssa, syndique de Bussigny
25.    Christophe Germanier, président de Conthey
26.    Jean-Pierre Rochat, syndic de Chavannes-près-Renens,
27.    Pierre Rochat, syndic de Bex,
28.    Jean-Pierre Haenni, syndic de Bourg-en-Lavaux,
29.    Jean-Paul Nicoulin, syndic d’Echallens,
30.    Patrick Turrian, syndic d’Ollon
 

Zugehörige Objekte

Name
Communiqué Download 0 Communiqué